Tout sur la tension artérielle élevée et comment la modérer

Tout sur la tension artérielle élevée et comment la modérer

tension artérielle

En France, plus d’un adulte sur trois a une tension artérielle trop élevée. La tension correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Elle évolue tout au long de la journée. Par exemple, la pression sanguine augmente normalement en cas de stress ou encore lors d’un effort physique. Elle revient ensuite à la normale. Toutefois, dans certains cas, il peut arriver que la tension reste élevée même au repos.

Quelles sont donc les conséquences d’une pression artérielle élevée ? Comment la détecter ? Quels sont les moyens de la modérer ?

Un trouble difficile à repérer

L’élévation de la tension n’est provoquée par aucune cause connue. Néanmoins, il existe des facteurs de risque pouvant la favoriser : l’âge, le surpoids, la sédentarité, l’alcool, le tabagisme ou encore l’excès de sel.  

Avoir une tension artérielle élevée peut provoquer sur le long terme des complications de santé. Or ce trouble est souvent silencieux, autrement dit sans aucun signe annonciateur. L’absence de manifestation caractéristique ne permet pas alors de donner de point d’alerte. Toutefois, certains désagréments comme des maux de tête permanents, des vertiges, des troubles de la vue, des palpitations cardiaques, des suées et des saignements de nez peuvent être des signes évocateurs.

Malheureusement, trop de personnes ignorent que leur pression artérielle est importante. En absence de contrôle, c’est l’une des principales causes de perturbations cardio-vasculaires, vasculaires cérébraux ou neurodégénératives. C’est pourquoi, vérifier sa tension dans son cabinet médical au moins une fois par an, est essentiel.

Comment le professionnel de santé contrôle-t-il la tension ?

La pression artérielle se mesure avec un tensiomètre. Il s’agit d’un brassard gonflable relié à un cadran. Celui-ci indique la tension. La tension est « normale » quand la pression artérielle systolique (PAS) est inférieure à 140 mmHg et que la pression artérielle diastolique (PAD) ne dépasse pas 90 mmHg. Plus précisément, la PAS est la pression sanguine calculée lors de la contraction du cœur quand le sang est propulsé par l’aorte vers les artères. La PAD est quant à elle, mesurée lors de la relaxation du cœur, lorsque le sang provenant des veines entre dans les oreillettes.

Plusieurs mesures sont nécessaires pour détecter une tension anormale. En effet, au cours de la journée la pression artérielle varie en fonction des émotions, de l’activité physique,… L’appréhension du rendez-vous médical et de la blouse blanche par exemple, peut fausser les résultats. Ainsi, faire une automesure de vérification à domicile est déterminant afin de confirmer ou infirmer tout soupçon.

Comment agir pour faire tomber la tension artérielle élevée ?

Heureusement, il existe différents moyens pour lutter contre la hausse de la tension et ainsi éviter toutes complications.

Dans un premier temps, prendre des mesures concernant l’hygiène de vie est nécessaire. Au niveau de l’alimentation, celle-ci doit contenir moins de sel, de graisses animales et d’alcool. A contrario, les personnes ayant une pression artérielle élevée, doivent augmenter leur consommation de fruits et légumes. Ses actions s’accompagnent d’un arrêt du tabac pour les fumeurs. En outre, pratiquer une activité physique régulière et adaptée est indispensable. Enfin, les personnes en surcharge pondérale devront perdre du poids.

En parallèle, certaines plantes sous forme d’infusions ou de tisanes aident aussi au bien-être cardiovasculaire, notamment l’aubépine. Elle est capable de soutenir la fonction cardiaque et la circulation sanguine. Grâce à sa concentration en oleuropéosides, l’olivier est aussi très intéressant. De même, la myrtille, on lui reconnaît une grande richesse en antioxydants (anthocyanes) ce qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle contribue à une bonne circulation du sang dans les capillaires sanguins.

Laisser un commentaire