Les infusions ancestrales, une tradition au goût du jour

Les infusions ancestrales, une tradition au goût du jour

infusions ancestrales

Pour soigner les maux bénins, les infusions représentent l’une des formes de traitement les plus anciennes au monde. Nous savons aujourd’hui que leurs bienfaits reposent sur les principes actifs contenus dans les différentes parties des plantes médicinales. À travers les civilisations, de nombreux remèdes furent mis au point pour guérir ou se protéger des épidémies. Suite au déploiement de l’industrie chimique, les molécules de synthèse ont pris progressivement leur place. Mais, depuis ces dernières années, on constate un nouvel engouement pour les méthodes de soin plus naturel.

Les plantes, un savoir empirique puis scientifique

La médecine par les plantes se développa au fil des siècles et des cultures. Les plus anciennes traces écrites remontent à la Chine, l’Inde, la Mésopotamie et à l’Égypte. Les hommes ont toujours compté sur leurs valeurs curatives pour prendre soin de leur santé. Les Grecs ont donné un véritable essor à la médecine naturelle grâce notamment à deux célèbres médecins, Hippocrate (460-377 av J.-C.) et Théophraste (370-285 av J.-C.).

De même, les plantes marquèrent la période romaine avec des ouvrages célèbres comme De materia medica répertoriant environ 600 plantes. Il restera une référence jusqu’à une époque récente.

Au Moyen-Âge, la médecine s’affirme comme une discipline scientifique. Les premières universités européennes se développent pour enseigner un savoir médicinal tiré de l’Antiquité. La médecine médiévale se développa en Europe dans les abbayes qui jouaient un rôle majeur pour soigner la population.

Grâce aux avancées de la chimie et de la physique, l’époque moderne marqua le début de l’extraction et de l’identification des principes actifs des plantes médicinales. Les scientifiques tentèrent ainsi de rationaliser les connaissances sur la phytothérapie. Puis, cette notion de substance active et le développement de la chimie organique ont permis de synthétiser des substances considérées comme responsables de l’activité des végétaux. Les chimistes réussissent au fur et à mesure à synthétiser ces molécules actives au laboratoire puis à plus grande échelle. Progressivement, les hommes abandonnèrent l’usage des plantes et des infusions ancestrales.

Les remèdes et les préparations d’apothicaires

Il existe différentes techniques pour préparer les remèdes à base de plantes aromatiques et médicinales : infusion, décoction, macération ou encore teinture. Cela dépend des espèces de plantes et des parties utilisées (fleurs, fruits, racines, feuilles,…). Certaines préparations ont traversé les siècles et sont toujours d’actualité comme :

       – Le célèbre Vinaigre des 4 voleurs. C’est une macération dans du vinaigre de plantes (cannelle, ail, muscade,…) utilisée autrefois pour ses propriétés antiseptiques dans le traitement de la peste. Preuve de son efficacité, il s’inscrit au Codex dans la Pharmacopée française en 1748.

        – L’aspirine végétale : depuis l’antiquité, l’écorce de saule blanc s’emploie fréquemment pour ses vertus médicinales et curatives. En effet, Hippocrate conseillait déjà une préparation à partir de cette plante pour soulager les douleurs et les fièvres. A partir du XIXe siècle, les innovations technologiques ont permis d’identifier et d’isoler le principe actif, l’acide salicylique, responsable des bienfaits de cette plante. Actuellement, l’aspirine constitue l’un des médicaments le plus produit et répandu dans le monde.

Les infusions ancestrales, en pleine ébullition

Aujourd’hui, même si la médecine et la pharmacie utilisent les substances chimiques de manière courante, les préparations à base de plantes ne sont pas pour autant parties aux oubliettes ! Certains médicaments contiennent toujours des substances végétales, mais plus souvent présentés sous forme de comprimés ou de gélules.

Portées par le goût pour les produits sains, les infusions ancestrales redeviennent de nos jours des alliés indispensables à ceux qui cherchent des alternatives pour se sentir en pleine forme. Grâce à l’engouement des consommateurs pour la santé naturelle et les médecines douces, l’infusion ou la tisane connaît une nouvelle ferveur. En plus d’être gourmandes et gustatives, ces boissons chaudes sont associées à un instant propice au bien-être et à la méditation.

Selon les espèces employées, en vrac ou conditionnées en sachets, les plantes infusées sont efficaces pour combattre les petits maux du quotidien comme :

  • l’infusion de menthe poivrée, d’anis vert ou de fenouil pour mieux digérer et éviter les ballonnements
  • l’artichaut pour faciliter le transit intestinal
  • l’infusion de verveine, de tilleul ou de camomille matricaire pour se relaxer et passer une bonne nuit grâce à leurs vertus apaisantes
  • une infusion de thym citronné pour lutter contre les maux d’hiver comme la toux
  • l’eucalyptus pour les voies respiratoires…

Bonne dégustation !

Laisser un commentaire

0
X